Disque plein sur Ubuntu

Classified in : Ubuntu - Tags : none

Il peut arriver lorsqu'on fait une mise à jour d'Ubuntu (ou d'autres distributions) que le disque soit plein ! ! Il faut alors effectuer certaines opérations pour se libérer de la place (je ne donne les instructions que pour Ubuntu et ses dérivées).

Le problème : Disque partitionné plein

Si vous avez installé (à peu près) correctement votre distribution, vous avez créé au moins 2 partitions : une partition pour le système (/) et une partition pour les documents utilisateurs (/home).

On peut aussi ajouter des partitions pour /boot et/ou /var, entre autres, mais ce n'est pas la question.

On créé en règle générale une partition aux alentours de 10 Go, ce qui suffit largement pour des besoins ordinaires. Mais si on n'a pas fait de mises à jour, depuis quelque temps. Lors de la prochaine mise à jour, il se peut que l'ensemble des nouvelles versions à téléchargées plus celles existant déjà remplissent toute la partition /.

Vous obtenez donc des messages du genre : Aucun espace disponible sur le périphérique

Donc si la partition des disques est une bonne chose en général (cela permet par exemple de faire des ré-installations sans toucher les données de /home), c'est un problème dans ce cas-ci.

Les solutions pour un disque plein

Ajouter de l'espace

Puisque la partition est plein une première solution peut-être d'agrandir la partition. Si votre partition est en dessous, de 10 Go, cela peut être utile. Sinon, aux alentours de 10 Go devrait être largement suffisant : il suffira de faire de la place (voir plus loin).

Pour agrandir la partition, on redémarre le PC avec une distribution LIVE (sur clef USB ou CD/DVD) et on utilise gparted.

Libérer de l'espace

On vérfie l'espace utilisé avec la commande :

$ df -h

On fait un peu de ménage : on vide la corbeille
puis on supprime les logiciels en cache :

$ sudo apt-get autoclean && sudo apt-get clean

Puis on supprime les résidus de logiciels supprimés :

$ [[ $(dpkg -l | grep ^rc) ]] && sudo dpkg -P $(dpkg -l | awk '/^rc/{print $2}') || echo "pas de paquets à purger"

Puis on va supprimer des anciennes versions de noyaux : ce sont des fichiers qui prennent beaucoup de place. On ne peut pas utiliser les commandes apt (ou dpkg) car la mise à jour est toujours en cours et doit se terminer avant que l'on puisse faire autre chose : il faut donc supprimer les fichiers manuellement.

On supprime des headers :

$ sudo rm -fr /usr/src/linux-headers-x.y.z

On supprime dans /boot :

$ sudo rm /boot/*x.y.z*

On relance l'installation avec

$ sudo apt upgrade

On redémarre puis un

$ sudo apt autoremove

devrait supprimer tous les noyaux inutiles.

Paquets conservés

Un petit bonus, pour la route !

En cas du message suivant lors d'une mise à jour : Les paquets suivants ont été conservés :

Il faut taper la commande suivante :

$ sudo apt dist-upgrade

Lectures supplémentaires

Vous pouvez également lire :

 

Bon vidage de disque plein ! ! ! wink

 

 

[ no comments ]

© Le Computing Froggy  !

  • Article Currently 0.00/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

 Rating : 0.0/5 (0 vote cast)

Write a comment

What is the second letter of the word etbemu? :